J’ai testé l’huile essentielle de Tea Tree

Bonjour !
Lorsque j’ai repris la rédaction de ce blog, je vous avais dit que j’avais profité de ce temps libre pour faire plein de choses y compris tester les huiles essentielles.
Je vous raconterai certaines expériences assez surprenantes qui me sont arrivées avec certaines d’entre elles, mais aujourd’hui je vous parle de celle dont je ne peux plus me passer : l’huile essentielle de Tea Tree (arbre a thé).

Introduction à l’huile essentielle de Tea Tree

Pour commencer, il faut savoir que l’arbre à thé n’a rien à voir avec le théier. Ainsi, on extrait juste ses principes actifs mais ses feuilles ne servent pas en infusion.

Pourquoi je l’aime tant

J’ai testé pour la première fois cette huile essentielle sur les conseils de la naturopathe de ma parapharmacie. Je ne m’y connaissais pas très bien en aromathérapie mais elle m’avait recommandé par le passé cette huile essentielle pour faire une inhalation.
J’avais alors un rhume qui traînait et ne passait pas au bout de 2 semaine de traitement à base de médicaments classiques. Sur le moment, l’inhalation m’avait beaucoup soulagée mais j’ai laissé cette huile dans un coin.
Quand nous avons décidé d’avoir un enfant j’ai arrêté la pilule et rapidement, j’ai vu mon acné d’adolescente refaire surface. cette même naturopathe m’a alors conseillé encore le tea tree en application cutanée locale et miracle : les boutons s’asséchaient et disparaissaient dans la nuit !
J’ai alors décidé de me renseigner un peu plus et j’ai pris conscience que j’avais découvert un véritable remède naturel.

huile essentielle tea tree diffusion
Mon diffuseur en pleine action de purification grâce au tea tree

Que soulage l’huile essentielle de tea tree ?

La liste est très longue et je n’ai pas encore testé tous ses usages. Personnellement je l’ai trouvée très efficace pour :

  • les problèmes de peaux : acné, petits boutons, piqûres d’insecte et plaques d’eczéma (application locale pure directement sur la plaie).
  • infection de la sphère ORL : rhume, grippe, bronchite (quelques gouttes dans une cuillère à soupe de miel).
  • en cas de grosses fatigues : elle stimule le renouvellement cellulaire et donne un coup de fouet au moral.

Ainsi, elle s’utilise aussi bien directement sur un bouton ou bien diluée dans une huile végétale (eau du bain, massage).
Je l’ai aussi beaucoup appréciée en diffusion. En dehors de l’inhalation, je l’ai testée dans un brûle parfum pour purifier la chambre où je dormais lorsque j’avais le nez bouché.
J’ai eu l’impression de mieux respirer tout de suite, j’ai passée une nuit calme et mes voies respiratoires étaient dégagées au matin.
(tout ça pour faire des squats sans m’étouffer dés le lendemain et ne pas reprendre mes kilos).

Précautions d’emploi

Comme toutes les huiles essentielles, le tea tree est très concentré. C’est pourquoi les recettes sont indiquées en nombre de gouttes et pas en millilitres.
Il en faut très peu pour ressentir ses bienfaits sur la santé et l’effet est quasi immédiat. Elle pénètre rapidement dans la peau et dans l’organisme.
En cas de surdosage, les huiles essentielles peuvent causer des brûlures sur les muqueuses. Alors n’hésitez pas à demander conseil à votre médecin. Ou à votre herboriste si vous avez la chance, comme moi, d’avoir un espace dédié aux plantes médicinales dans votre pharmacie.

Interdite pendant la grossesse et l’allaitement

Les huiles essentielles sont naturelles mais peuvent être dangereuses et ont donc des contre indications.
Elles sont si puissantes qu’elles sont à proscrire quand on est enceinte. Idem après l’accouchement si on allaite (ce qui a été mon cas).
Pour prendre toutes les précautions, j’ai arrêté d’en utiliser pendant 1 an et demi. Cela pour être sûre de ne prendre aucun risque vis à vis de la santé de mon bébé.

Enfin, même si les huiles essentielles sont un remède très efficace elles ne remplacent pas le suivi régulier d’un médecin traditionnel.
Il faut toujours avoir un flacon de tea tree chez soi voire même dans son sac à main !

A très vite 😉

Julie