Comment gérer son déménagement ?

Bonjour tout le monde ! Une étude à prouver que les gens déménageaient en moyenne tous les 7 ans. Si cela semble peu, ça veut aussi dire qu’il faut organiser tout un déménagement… à chaque fois !
Et ça, ce n’est pas toujours une partie de plaisir.

Dans cet article, bien loin de mes préoccupations beauté et mode, je vais partager avec vous quelques conseils pour que votre déménagement se passe bien !

Il y a deux semaines, j’ai aidé ma sœur à organiser son déménagement et ça n’a pas été une sinécure, croyez-moi !
Ce genre d’événement peut vite devenir un cauchemar ! Stress, manque d’organisation ou même casse, les problèmes ne manquent pas ! Tout est pourtant question d’organisation pour vivre sereinement le jour J !
Il existe quelques clés pour vivre son déménagement (presque) sans douleur.

Avoir assez de cartons

Faire des cartons et emballer ses affaires sont des activités qui prennent énormément de temps. Lors d’un déménagement, c’est toute une vie que vous devez emballer dans des boîtes alors il faut veiller à en avoir suffisamment. Demandez autour de vous, à vos amis et votre famille, vos collègues de travail, s’ils ont des cartons vides à vous prêter. Les supermarchés jettent aussi régulièrement des cartons. Pourquoi ne pas leur demander de vous en mettre de côté ?

Evitez certaines périodes

La saison des déménagements dure, en général de mai à septembre. Si vous préférez passer par des déménageurs professionnels, sachez qu’ils risquent de vous facturer un peu plus cher pendant cette périod. Privilégiez une période plus creuse (mais pas forcément en plein hiver non plus). En décidant de déménager en octobre, ma soeur s’est évité bien des désagréments.

Et sans déménageurs ?

Finalement, le montant du devis des déménageurs vous effraie ? Qu’à cela ne tienne, réquisitionnez vos amis et votre famille ! Le plus difficile, c’est de réussir à convaincre les gens de venir vous aider. Ma chère sœurette m’a promis de me faire des fondants au chocolat à vie, alors comment dire non ?

Si l’un de vos proches possède un camion assez grand pour contenir tous vos cartons et vos meubles, demandez-lui (gentiment) de vous le prêter ou de venir vous donner un coup de main. Si personne de votre entourage n’a de camion, il existe des sociétés de location d’utilitaires bien connues. Si votre budget ne vous le permet pas, il existe aujourd’hui des plateformes collaboratives qui vous simplifie la tâche (du style Drivy).

Le jour du déménagement, pour éviter de vous marcher dessus, essayez le travail à la chaîne. Si vous êtes beaucoup, et que c’est possible, séparez le groupe : quelques personnes vident la maison que vous quittez et les autres réceptionnent les affaires dans votre nouveau chez-vous. C’est simple, efficace et rapide !

Quelques questions d’ordre administratifs

La paperasse prend aussi une grande place dans un déménagement. Lorsque vous savez que vous allez quitter votre domicile, il vous faut contacter votre fournisseur d’accès à Internet afin de déplacer votre ligne. Sinon, vous vous retrouvez (comme ma frangine) sans télévision, ni Internet dans votre nouveau logement, le temps que le transfert de la ligne soit effectif.

Pensez à faire votre changement d’adresse auprès de certains organismes comme les impôts, votre banque, fournisseurs d’énergie (ça aide pour avoir du chauffage et de l’eau chaude…). Même chose auprès des allocations familiales ou de la sécurité sociale. Pour continuer à être remboursé ou à percevoir vos différentes aides, il faut impérativement que ces organismes connaissent vos coordonnées. Sinon, cela risque de créer de beaux imbroglios administratifs dont vous vous passeriez bien !

Vous pouvez vous adresser à la Poste pour faire suivre votre courrier à votre nouvelle adresse. Ce service, payant, permet la réexpédition de votre courrier à votre nouvelle habitation pendant six ou douze mois. Même si le courrier porte votre ancienne adresse, vous le recevrez sans problème.

Vous l’aurez compris, déménager peut s’avérer fatiguant, long et parfois assez tumultueux. Mais en ayant de la méthode, quelques paires de bras supplémentaires et une organisation du tonnerre, il est possible d’y arriver sans (trop de) complications !

Comment m’y prendre pour choisir un salon de coiffure ?

Il est hors de question de confier ses cheveux à n’importe quel coiffeur. Quand on choisit un salon de coiffure, on doit être certain d’en sortir satisfait, voire émerveillé du résultat. Vous avez envie de changer de tête ? Je vous propose de voir comment moi je m’y suis pris.

Trouver un coiffeur compétent

Choisissez un coiffeur qui maîtrise bien son travail ! Rien de pire que de se retrouver avec des cheveux très courts, alors qu’on a juste demandé au coiffeur d’ôter seulement deux centimètres. Un coiffeur qui rate une coupe ou une coloration est bien évidemment un mauvais coiffeur !

Comment faire pour connaître la compétence d’un coiffeur ? J’ai opté pour la méthode suivante : choisir les grandes enseignes qui disposent de nombreux franchisés. Soucieuses de leur image, ces enseignes ne travaillent qu’avec des coiffeurs compétents. Outre cette méthode, vous pouvez aussi visiter le site web du salon de coiffure. En effet, de plus en plus de coiffeurs désirant séduire de nouveaux clients disposent aujourd’hui d’un site web créé sur mesure par des experts comme WebGazelle. Ils y exposent leur compétence et leurs différentes réalisations afin de séduire et rassurer leurs clients potentiels.

Préférer un coiffeur qui m’inspire confiance

Si les compétences du coiffeur m’ont séduit, je passe à l’étape suivante : faire une petite visite du salon que j’ai choisi, afin d’en avoir une idée nette. Pour ma part, un bon coiffeur doit tout d’abord être à l’écoute de ses clients. Il doit pouvoir comprendre leur désir et anticiper leur demande. Si je sens que je ne suis pas bien comprise par le coiffeur, je passe mon tour ! Pourquoi, parce que le coiffeur à qui je confie mes cheveux doit m’assurer de réaliser une coiffure qui me plaît et me ressemble.
Vous ne savez pas comment expliquer vos attentes au coiffeur ? Dans ce cas, je vous propose comme solution de choisir un salon qui travaille avec des visuels (catalogue numérique ou physique). Ainsi, vous n’avez qu’à montrer au coiffeur la coiffure ou la coupe qui vous plaît.
Enfin, le dernier critère que je ne mets sur ma liste pour choisir un salon de coiffure est l’hygiène. C’est un point important à ne surtout pas négliger. En visitant le salon de coiffure, je dois être tout de suite séduite et convaincue de la propreté et de la bonne tenue du salon de coiffure.

J’ai testé pour vous les soins ostéopathiques en urgence à domicile !

La difficulté de trouver un ostéopathe en urgence à domicile :

En dépit de la profusion des ostéopathes en France, il est parfois difficile de trouver un thérapeute qui se déplacera en urgence pour soulager nos douleurs, et ce à notre domicile ou sur notre lieu de travail. La situation est plus compliquée quand une douleur aiguë survienne inopinément la nuit.

J’ai souffert d’un lumbago soudain en pleine nuit !

Suite à un lumbago soudain, je me suis retrouvée complétement bloquée, et dans une incapacité totale de bouger, les gestes du quotidien sont devenus alors très compliqué à faire (m’allonger, me mettre debout, marcher…)

C’était un dimanche de nuit. Ne voyant pas la douleur s’estomper, je suis allée sur le moteur de recherche (Google) et lancé une recherche « SOS ostéopathe à domicile en urgence ». Et là, surprise ! Je suis tombée sur un numéro de téléphone d’ostéopathe en urgence 09 72 54 56 88.

J’ai aussitôt appelé ce numéro, je suis tombée sur un opérateur qui m’a rassuré et m’a recommandée de réserver sur leur plateforme www.osteoaparis.fr

J’ai donc suivi ses recommandations et réservé.

Comment se déroule la prise de rendez-vous ?

La réservation est très facile et pratique, elle s’effectue en 3 étapes. J’ai choisi une intervention de nuit en urgence, communiqué mes coordonnées et payé en ligne pour être prise en charge en priorité et bénéficier d’une réduction immédiate de 5 euros.

J’ai reçu un mail de confirmation quelques secondes plus tard suivant ma réservation, qui me confirme la prise en compte de ma réservation et ma prise en charge par un ostéopathe D.O. (Diplômé en Ostéopathie). Quelques minutes plus tard, j’ai reçu un SMS d’un ostéopathe qui me confirme son arrivée chez moi dans 45 minutes pour me soulager et m’a conseillée de préparer un espace pour accueillir la table de pratique et d’appliquer une compresse ou bouillote chaude sur la zone douloureuse pour permettre de détendre les tensions musculaires et faciliter la prise en charge. J’ai suivi ses recommandations et senti une diminution de la douleur (mes muscles devaient sûrement être tendus, ce qui a accentué la douleur qui été déjà due au lumbago)

Comment s’est déroulée la consultation ?

L’ostéopathe est arrivé en moins d’une heure, avec une table pratique, très confortable et des draps d’examen…

Le thérapeute était très sympathique, et très professionnel et pédagogue. L’intervention a duré 1 heure, au début de la consultation, il m’a posée des questions pour connaitre mon état (si c’était la première fois que je consultais un ostéopathe, la dernière fois que j’en avait vu un, si j’avais des problèmes de santé, si j’étais droitière ou gauchère, et si j’étais exposée à porter des charges lourdes quotiennement…). Ensuite, il a procéder à la manipulation de mon corps… Ces manipulations étaient indolores et très douces. A la fin de la consultation j’avais plus mal et j’ai même réussi à remarcher normalement. Et bonus ! J’ai eu droit à des conseils pratiques et exercices à pratiquer au quotidien pour prévenir d’éventuelles affections qui peuvent être un véritable handicap.

Combien coûte une consultation à domicile en urgence ?

Les honoraires sont dégressifs et bien clairs sur le site www.osteoaparis.fr, ils dépendent du jour de la réservation et de l’horaire choisi (jour férié, weekend, le soir, la nuit, de jour, en semaines…) vous bénéficiez d’une réduction immédiate de 5 euros si vous réglez en ligne lors de la réservation. De plus, vous êtes pris(e) en charge en priorité.

Le coût reste extrêmement raisonnable en vue de la qualité du service, le professionnalisme des praticiens, le matériels utilisés qui est très pratique et adapté aux interventions d’urgence à domicile… et surtout le soulagement ressenti à la fin de la consultation.

Je vais refaire appel à ce service sans hésiter !

Etant réticente au début de ma démarche, j’ai vite été séduite par l’esprit professionnel d’osteoaparis.fr. L’ostéopathe était très passionné par son métier, j’ai senti que cela était une véritable vocation pour lui. Je vous le recommande vivement et sans hésitation si vous êtes complètement bloqué(e), ou si vous n’avez pas la possibilité de vous déplacer en cabinet, et surtout quand la douleur survient le weekend, un jour férié ou tard la nuit où trouver un ostéopathe en cabinet est impossible. Faîtes appel à ostéoaparis.fr en contactant le 09 72 54 56 88, ou en réservant votre consultation directement sur www.osteoaparis.fr vous ne le regretterez pas !

 

PS : pour éviter les remarques, non ce n’est pas moi sur la photo ! Je ne me montre pas ou très peu sur le blog….

Cet été je loue un vélo électrique en Corse !

Vous vous souvenez quand mon amie Claire était venue vous raconter son séjour sportif en famille ? Eh bien cette idée a fait du chemin dans ma tête et bien que je ne sois pas une grande sportive assidue, depuis on accouchement j’ai repris tranquillement une bonne routine sportive relativement régulière (voir mon article sur comment concilier la vie de jeune maman et le sport).
En cherchant ce que l’on pourrait faire cet été avec ma petite famille pour les vacances, je cherchais une destination soleil et je me suis dit : « mais pourquoi pas la Corse ?! » en tombant par hasard sur le site d’un loueur de vélo électrique original en Corse. Je vous en dis plus dans cet article !

Pourquoi louer un vélo électrique en Corse ?

Si vous êtes déjà allés en Corse, vous avez forcément souffert en apercevant ou en doublant sur les routes tortueuses les cyclistes qui peinent à pédaler presque au ralenti tant ils sont fatigués. En effet, les routes de Corse, « la montagne dans la mer » ont été construites pour respecter la nature, ainsi elles contournent au maximum les montagnes pour ne pas abîmer l’environnement. De ce fait, pour aller d’un point A à un point B, la route est longue, sinueuse et souvent pentue !
C’est précisément ici que l’assistance du vélo électrique prend tout son sens ! En effet, grâce à son petit moteur, les kilomètres défilent sans ressentir la fatigue ni les crampes.

Ne plus choisir entre la mer et la montagne

Un vélo électrique a une autonomie de 120 kilomètres, ça laisse de quoi arpenter la Corse en long et en large ! Aussi, moi qui hésite toujours entre lézarder au soleil au bord de l’eau ou aller chercher un peu de fraîcheur dans les montagnes, là le choix ne sera plus à faire puisque l’on pourra aller partout sans limite en totale liberté !

Un moyen de locomotion pratique et écologique

En Corse l’été il est très complexe de circuler en voiture sans tomber dans les embouteillages. Et par 35 degrés avec des enfants dans la voiture, la situation devienta rapidement invivable et on perd tout le bénéfice de la douce vitamine D accumulée au soleil en détente auparavant.
Pour se garer c’est la même chose, il faut prévoir un budget stationnement mais encore pire il faut trouver où se garer ! Les villes comme Ajaccio ou Bonifacio sont très populaires et les ruelles ne disposent que de peu de places.
En vélo électrique, plus de problème !
De plus, ces vélos électriques ne pollue pas et ne font aucun bruit ! Ils font partie de ces nouveaux moyens de locomotion de l’eco tourisme ou du « tourisme green », comme j’ai lu il y a quelques temps.

Où louer un vélo électrique en Corse ?

La réponse est géniale : partout !
Le loueur dont je vous parle (Appebike) a eu l’intelligence de disposer des bornes de vélos électriques chez plusieurs établissements hôteliers partout en Corse. Ainsi, il suffit de télécharger l’application Appebike pour localiser où sont les bornes, de réserver son vélo, ensuite on reçoit l’antivol numérique (comme ça il n’est plus possible d’en perdre les clés, un stress de moins !) et le vélo est réservé directement sur le lieu d’hébergement des vacances.
C’est pas la belle vie ça !?
Leurs vélos électriques existent aussi bien pour les enfants que pour les adultes et tous les équipements supplémentaires nécessaires sont disponibles à la réception des hôtels et campings partenaires.
J’ai hâte de vous montrer des photos ! Je n’ai pas encore réservé mais ce sera pour fin Août voire début Septembre pour être un peu en décalage avec les grandes vacances scolaires.

Le zéro déchet au quotidien

Puisque nous en sommes à la période des bonnes résolutions, voici un sujet que j’avais envie d’aborder ici. Le cas « zéro déchet ». Comme beaucoup j’ai pris conscience petit à petit que nos modes de consommation avaient un impact sur l’environnement.
Et il se trouve que l’on peut agir en diminuant nos déchets mais la société ne nous aide pas trop… Je m’explique dans cet article.

Le zéro déchet compliqué par la société

Réduire ses déchets, dans l’absolu, ça n’a rien de compliqué. Il suffit de privilégier l’utilisation de contenant réutilisables ou du moins recyclables. Faire ses courses en magasin « vrac » et globalement être un peu dégourdi et malin.
J’avais déjà raconté comment je recyclais mes sachets de thé ! (depuis je n’utilise plus que du thé en vrac, encore plus économe et écolo).
Sauf qu’en me penchant sur la question, j’ai fait un constat.
Celui que la société dans laquelle nous évoluons n’aide pas forcément à la tâche. Alors j’ai décidé de faire une liste non exhaustive des absurdités de la vie de tous les jours en matière d’écologie.
Dans une logique constructive, et quand cela est possible, j’essaierai de proposer des alternatives.

Les couverts en plastique

La vaisselle en plastique est très utile pour une utilisation temporaire comme un pique nique à la plage. Elle dépanne, sauf qu’elle n’est pas utilisée que de façon épisodique.
Cela se voit surtout dans le milieu de l’entreprise où les touillettes et gobelets jetables sont omniprésents.
En effet, pour le café du matin pour se motiver, à la pause puis après déjeuner et encore dans l’après midi cela fait 4 gobelets et 4 touillettes par personne et par jour en moyenne.
Il en va de même pour les couteaux et fourchettes des collaborateurs déjeunant sur place.
Pour limiter leur utilisation, il serait intelligent de proposer de la vaisselle lavable (verre, céramique, métal) aux employés et de ne garder le plastique que pour les visiteurs.
Les employeurs y seraient gagnant financièrement mais aussi en terme de place. Les poubelles aux pieds des fontaine à eaux et machines à café débordent littéralement tous les jours !
Pour faire bouger les choses il faudrait penser à une loi comme celle en vigueur depuis juillet 2016 sur l’interdiction des sacs en plastique.

Les écrans et lumières qui restent allumés

Encore dans le milieu de l’entreprise mais aussi chez les particuliers. Je ne comprends pas que l’on laisse les écrans d’ordinateurs allumés quand personne ne s’en sert. La nuit et le jour, les bureaux et les vitrines sont éclairés pour rien. Cela engendre une dépense énergétique incroyable, des ressources électriques gâchées.

Les packagings de produits bio

Si c’est pas un comble ça ! Les produits bio sont régulièrement emballés dans du plastique ou dans des emballages non recyclables. De bons produits issus de la culture raisonnable et sans pesticide… dans un paquet résolument pas écologique.

zéro déchet
Zéro déchet – les bocaux en verre réutilisables

Je pourrai continuer en évoquant tant d’autres paradoxes comme les emballages individuels pour les yaourts ou les biscuits. Ah et aussi les prospectus dans la boîte aux lettre qui atterrissent directement à la poubelle !

 

Bref, tout ça pour dire que même avec beaucoup de bonne volonté, consommer responsable s’articule autour d’une rééducation totale de nos apprentissages initiaux.
Maintenant que j’ai un petit jardin, je vais investir dans un composteur pour les déchets organiques. Je viendrai vous en reparler !

Les séjours sportifs en famille

Bonjour à tous, aujourd’hui je ne suis pas seule rédactrice sur le blog puisque mon amie Claire vient partager avec nous son expérience sportive. Elle a testé en famille les séjours sportifs ! Elle m’a vraiment donné envie de tenter !

Reprendre le sport après l’accouchement

Lors de mon dernier article j’évoquais la reprise du sport entant que maman. Je vous parlais de plusieurs méthodes que j’ai testées afin de tonifier mon corps post accouchement.
Les mouvements à la maison, la salle de sport, le running… C’est là qu’intervient Claire. Nous nous sommes rencontrées à la salle et en discutant, nous avons découvert que nous avions des points communs dont la difficulté à retrouver de la motivation pour se remettre au sport.
Sa fille est plus âgée que mon fils, elle a donc bien voulu partager quelques astuces avec moi (évoquée dans mon précédent article).

Aujourd’hui, elle vient nous parler de ses dernières vacances pour le moins surprenantes en Corse. Je lui laisse le clavier, à bientôt ! Julie

 

Présentation de Claire

Bonjour à tous, comme vous le savez maintenant, je suis donc Claire, 36 ans, maman d’une petite Manon 6 ans.
Avant ma grossesse j’étais une sportive régulière. Je pratiquais la course à pied, occasionnellement la randonnée, du VTT et de la natation une fois par semaine. Faire du sport était un moyen très efficace de décompresser après une journée / semaine chargée.
Puis ma fille est arrivée et tout a changé ! Je trouvais plein d’excuses pour ne pas m’y remettre, je m’étais inscrite à la salle mais je n’honorais pas mon abonnement et ensuite j’avais honte de n’y aller qu’une fois tous les 3 mois. Bref, j’étais dans l’impasse et je ne parvenais pas à perdre les quelques kilos superflus qui s’accrochaient après ma grossesse.
C’est alors qu’en cherchant de nouvelles motivations sur internet, je suis tombée sur une agence de voyage faite pour moi !

Une agence de séjours sportifs

Corsica Sport Travel, comme son nom l’indique, propose des séjours sportifs en Corse. J’ai accroché dés que j’ai commencé à parcourir un peu le site en voyant la diversité de leurs offres.
Mais j’admets que ce qui m’a encore plus séduite c’est lorsque je les ai contactées. Et oui, c’est une agence de voyage 100% féminine puisqu’elle est gérée par deux mamans.
Elles comprennent et anticipent les problématiques liées à la gestion des enfants. D’ailleurs toute la logistique du séjour est pensée pour que l’on puisse profiter à fond du voyage et des activités en famille ou individuellement.

Le principe de cette agence de voyage unique en son genre est d’organiser des vacances sportives en pleine nature. Une opportunité de découvrir l’Île de beauté autrement à travers des forfaits sur mesure.
A la carte, différentes formules selon le niveau et les capacités mais aussi en fonction du but recherché.
Par exemple, il est possible de suivre un stage de préparation pour un trail ou un marathon en conditions réelles. Accompagné par un champion de course de montagne, le participant profite de tous les conseils de l’animateur et de l’équipe technique pour améliorer ses performance et ainsi être au top le jour de la course !
N’est-ce pas génial comme concept ?!

cadre séjours sportifs
Le cadre des séjours sportifs, il y a pire non ? 😉

Dans mon cas, ce qui m’a attirée c’est le séjour actif en famille. Au programme : se ressourcer en famille de façon insolite en plein cœur de la Corse tout en faisant du sport.
Les activités sont accessibles à tous et pour tous les âges (il est conseillé d’être tout de même en bonne forme physique pour ne pas « subir » le séjour).
La seule condition est de réunir un groupe de 8 à 14 personnes. Ainsi, pour une famille de 3, comme c’était notre cas, il suffit de contacter l’agence pour rejoindre un groupe existant.

Ce que comprend le forfait tout compris en famille

Le voyage pour se rendre sur l’île de beauté est à la charge du voyageur. Mais une fois arrivé sur Ajaccio, l’agence prend tout en charge ou presque, un vrai bonheur.
-la prise en charge du groupe à partir d’Ajaccio
-l’encadrement permanent par un accompagnateur en montagne diplômé d’état corse, un moniteur canyoning et un moniteur vélo en fonction de l’activité
-toute la logistique (transport bagages etc)
-la pension complète : petit déjeuners / déjeuners / dîners et hébergements
Le tout pendant presque une semaine, sur le principe du séjour en étoile. C’est à dire que toutes les nuits se font dans la même tente lodge et que le circuit des activités gravite tout autour de l’hébergement.

Mon expérience

Je n’aurai pas imaginé que cela puisse exister mais au final, une semaine de sport certes mais un véritable break ! Des moments inoubliables en famille et des rencontres aussi. Et puis… un cadre idyllique entre le littoral merveilleux et les montagne sauvages et majestueuses.
On en a pris plein les yeux et les poumons, des souvenirs géniaux, tous ensemble. A refaire prochainement puisqu’ils organisent des séjours sportifs pendant toute la belle saison, c’est à dire presque toute l’année en Corse !

Alors Julie, on réserve ?
A bientôt,
Claire

Photo : Pixabay

J’ai testé l’huile essentielle de Tea Tree

Bonjour !
Lorsque j’ai repris la rédaction de ce blog, je vous avais dit que j’avais profité de ce temps libre pour faire plein de choses y compris tester les huiles essentielles.
Je vous raconterai certaines expériences assez surprenantes qui me sont arrivées avec certaines d’entre elles, mais aujourd’hui je vous parle de celle dont je ne peux plus me passer : l’huile essentielle de Tea Tree (arbre a thé).

Introduction à l’huile essentielle de Tea Tree

Pour commencer, il faut savoir que l’arbre à thé n’a rien à voir avec le théier. Ainsi, on extrait juste ses principes actifs mais ses feuilles ne servent pas en infusion.

Pourquoi je l’aime tant

J’ai testé pour la première fois cette huile essentielle sur les conseils de la naturopathe de ma parapharmacie. Je ne m’y connaissais pas très bien en aromathérapie mais elle m’avait recommandé par le passé cette huile essentielle pour faire une inhalation.
J’avais alors un rhume qui traînait et ne passait pas au bout de 2 semaine de traitement à base de médicaments classiques. Sur le moment, l’inhalation m’avait beaucoup soulagée mais j’ai laissé cette huile dans un coin.
Quand nous avons décidé d’avoir un enfant j’ai arrêté la pilule et rapidement, j’ai vu mon acné d’adolescente refaire surface. cette même naturopathe m’a alors conseillé encore le tea tree en application cutanée locale et miracle : les boutons s’asséchaient et disparaissaient dans la nuit !
J’ai alors décidé de me renseigner un peu plus et j’ai pris conscience que j’avais découvert un véritable remède naturel.

huile essentielle tea tree diffusion
Mon diffuseur en pleine action de purification grâce au tea tree

Que soulage l’huile essentielle de tea tree ?

La liste est très longue et je n’ai pas encore testé tous ses usages. Personnellement je l’ai trouvée très efficace pour :

  • les problèmes de peaux : acné, petits boutons, piqûres d’insecte et plaques d’eczéma (application locale pure directement sur la plaie).
  • infection de la sphère ORL : rhume, grippe, bronchite (quelques gouttes dans une cuillère à soupe de miel).
  • en cas de grosses fatigues : elle stimule le renouvellement cellulaire et donne un coup de fouet au moral.

Ainsi, elle s’utilise aussi bien directement sur un bouton ou bien diluée dans une huile végétale (eau du bain, massage).
Je l’ai aussi beaucoup appréciée en diffusion. En dehors de l’inhalation, je l’ai testée dans un brûle parfum pour purifier la chambre où je dormais lorsque j’avais le nez bouché.
J’ai eu l’impression de mieux respirer tout de suite, j’ai passée une nuit calme et mes voies respiratoires étaient dégagées au matin.
(tout ça pour faire des squats sans m’étouffer dés le lendemain et ne pas reprendre mes kilos).

Précautions d’emploi

Comme toutes les huiles essentielles, le tea tree est très concentré. C’est pourquoi les recettes sont indiquées en nombre de gouttes et pas en millilitres.
Il en faut très peu pour ressentir ses bienfaits sur la santé et l’effet est quasi immédiat. Elle pénètre rapidement dans la peau et dans l’organisme.
En cas de surdosage, les huiles essentielles peuvent causer des brûlures sur les muqueuses. Alors n’hésitez pas à demander conseil à votre médecin. Ou à votre herboriste si vous avez la chance, comme moi, d’avoir un espace dédié aux plantes médicinales dans votre pharmacie.

Interdite pendant la grossesse et l’allaitement

Les huiles essentielles sont naturelles mais peuvent être dangereuses et ont donc des contre indications.
Elles sont si puissantes qu’elles sont à proscrire quand on est enceinte. Idem après l’accouchement si on allaite (ce qui a été mon cas).
Pour prendre toutes les précautions, j’ai arrêté d’en utiliser pendant 1 an et demi. Cela pour être sûre de ne prendre aucun risque vis à vis de la santé de mon bébé.

Enfin, même si les huiles essentielles sont un remède très efficace elles ne remplacent pas le suivi régulier d’un médecin traditionnel.
Il faut toujours avoir un flacon de tea tree chez soi voire même dans son sac à main !

A très vite 😉

Julie

Je me lance dans la couture

Bonjour à tous, aujourd’hui je décide de concrétiser une de mes résolutions de l’année 2016. Il n’est jamais trop tard pour se motiver !

Se lancer dans la couture

J’ai toujours été attirée par les couleurs, quand je me balade sur les marchés, je ne peux m’empêcher de toucher les tissus… Sur internet, je vois les étoffes du monde entier, et ça me fait rêver ! Mais par peur de la technique, je n’avais jamais osé envisager de m’y mettre.
Et puis maintenant que j’ai un enfant, j’ai envie de lui fabriquer des habits uniques qui m’éviteront de dépenser des fortunes !

Pourquoi

Une amie qui me connait bien m’a récemment envoyé vers une annonce sur un site bien connu de vente entre particulier. Cette personne proposait une machine à coudre Singer quasiment neuve issue d’un vide grenier.
Étonnée par le prix bradé (moins de 100 euros !) je me suis dit que je ne risquais pas grand chose.

Comment

La machine à coudre est l’outil indispensable et le plus onéreux. Ensuite il faut se munir d’aiguilles de plusieurs tailles, de fils de diverses épaisseurs et teintes.
La machine que j’ai achetée était vendue avec un lot de fournitures : dé à coudre, aiguille pour la surpiqûre, écheveaux
Il existe de nombreux tutos et DIY sur internet ainsi que des couturières qui donnent des cours de modélisme et de techniques de couture.

Ma machine à coudre en action ! Je réalisais l'ourlet en bas de ma jolie robe bleue
Ma machine à coudre en action ! Je réalisais l’ourlet en bas de ma jolie robe bleue

Conseil pour les débutantes

Il vaut mieux déterminer un projet avant d’acheter car c’est très compliqué de choisir tant les merceries en ligne savent mettre en avant tout un tas d’accessoires de customisation.

Que peut-on fabriquer soi même ?

Je parle pour mon cas, bien entendu cette liste n’est pas exhaustive. J’ai commencé à me fabriquer des robes d’été. J’ai trouvé des patrons gratuits sur internet, assez simplistes, c’est un bon début !
Puis des housses de coussin, des rideaux et de la layette.
Quelle satisfaction quand on voit sa création portée !

Ma tête quand on me demande où j'ai acheté mon vêtement "C'est moi qui l'ai fait !"
Ma tête quand on me demande où j’ai acheté mon vêtement « C’est moi qui l’ai fait ! »

Mes astuces de couturière en herbe

Pour vous faciliter la tâche et vous éviter quelques mésaventures décourageantes.

Attention aux achats compulsifs

Comme dit plus haut, définissez vos réalisations avant de passer à la caisse ! Sauf si vous avec un gros budget et que vous avez plein de place pour tout stocker. J’essaye de me constituer un petit atelier de couture dans un coin de mon bureau, je suis limitée en rangement. (Je ferai un jour un article avec des astuces d’organisation de pièces pour les petits logements).

Procédez par étapes

Je trouve mon patron sur Pinterest ou dans un magazine de loisirs créatifs.  Je prends mes mesures, puis j’achète la quantité de tissu nécessaire (pas plus). Et je termine une réalisation avant de me lancer dans une autre !

Merceries physiques

Lors d’un week-end à Paris j’ai découvert le Marché Saint Pierre dans le quartier de Montmartre et j’y ai passé 4h. Oui ça fait beaucoup mais il y a des coupons de tissus du sol au plafond !
Sur place, les couturières ne sont pas avares de conseils avisés. C’est idéal, on peut toucher les matériaux, voir si c’est froid, lourd, transparent… Pour imaginer le rendu final.

Les rouleaux de tissus du Marché Saint Pierre à Paris
Les rouleaux de tissus du Marché Saint Pierre à Paris

Une thérapie de détente

Les loisirs créatifs en général ont ce pouvoir sur moi. Je suis obligée de me concentrer, de me poser et cela me relaxe ! Sans médicaments, naturellement, je me fais un thé et je ne vois pas les heures défiler.

J’ai beau être raisonnable, à force de sympathiser avec des couturières, je sens que je vais bientôt me lancer dans la broderie ou le tricot.
Et oui, pourquoi pas réaliser une écharpe bien chaude à mon loulou pour cet hiver ?

Je vous tiens au courant 😉
Julie

Futur maman ? Que porter ?

L’arrivée d’un enfant est l’une des plus belles choses à laquelle les femmes peuvent s’attendre, et quoiqu’en dise les médecin, la rondeur des femmes enceintes n’est pas toujours un obstacle à la maternité.
En effet, c’est cette rondeur qui est l’essence même du charme d’une femme enceinte toute rayonnante. La rondeur peut toutefois poser problème, si la future maman ne s’y apprête pas en achetant les vêtements appropriés à sa nouvelle apparence.
Ronde certes, mais la femme enceinte ne va tout de même pas se balader dans la rue avec sa chemise à peine boutonnée et donnant l’impression d’être volée à sa petite fille.
Heureusement qu’il y a plein de magasins avec la ligne maternité ou le rayon maman, qui offrent de quoi habiller une femme enceinte toute en gardant son style habituel, et en s’alignant à la mode bien évidemment. La grossesse n’est évidemment pas une période de mise en attente pour négliger votre apparence. Donc finis les habits en sacs de pommes de terre, et bienvenue aux robes cache cœur.

Donc je consacre ce billet pour vous présenter mes coups de cœur pour des habits pour femmes enceintes.

Vertbaudet offre le style de petite robe noire pour les femmes enceintes à 32.00 €.

Les trésors de Maé ont également des robes magnifiques de femmes enceintes, et annoncent que leur prix sont en baisse. Leur Robe Grossesse Choco Blue est à partir de 23,60€.

Les vêtements que portent une femme durant se grossesse ne sont pas à jeter directement après l’accouchement, soyez intelligente quand vous irez faire le shopping de vos habits de maternité, et pensez à acheter les modèles -surtout pour les robes et les tops- qui vous iront aussi à merveille après la période de grossesse.

Par exemple,le chemisier Femme Enceinte LILU COFFEE chez les Trésors de Maé, pour une quarantaine d’€.

Et la tunique grossesse en pure soie satin unie ou à pois à petites manches élastiquées à 29.90 € chez Vertbaudet.

Même les pantalons sont adaptés au ventre de la femme enceinte, sans déraper de la mode courante. Vertbaudet propose des Jeans grossesse boot cut à 35€.

A ne pas oublier les accessoires faits spécialement pour les femmes enceintes. Une erreur communément commise par les futures mamans est qu’elles se concentrent beaucoup plus sur quoi porter, et oublient totalement de quoi accompagner leur tenue en accessoires.

Les bandeaux de grosses sont des accessoires mimis et assez chics qu’une femme enceinte peut enfiler aisément avec plusieurs types de tenues. Ces bandeaux sont parfois plus qu’un élément maintenant le ventre de la future maman, pour être le signe d’une femme enceinte fière de sa grossesse.

En plus de leur look stylé, les bandeaux de maternité, ou les ceintures pour les femmes enceintes, constituent un réel soutien abdominal qui soulage les lombaires. Lorsqu’ils sont portés correctement, les bandeaux ou ceintures légères et souples permettent un maintien correct du bassin pendant la grossesse. Pour les ceintures, il y en qui se portent sous les vêtements, donc aucun souci pour votre look, mais il est toujours favorable de demander à votre médecin pour vous conseiller sur le choix de ceinture, entre celles en tissu et les autres en Strech.

Votre tenue peut être très simple, par exemple un top blanc et un pantalon de coupe normale de couleur blanche, mais avec un bandeau de grossesse noir, porté correctement, votre tenue aura une touche spéciale et stylée. Les trésors de Maé proposent ce bandeau en deux pièces pour une vingtaine d’euros.

Un bandeau avec un point d’exclamation est tout aussi chic et humoristique. Baby-Waltz propose ce bandeau ventral à 15 €.

Et toujours pour les accessoires, il y a Nuwa collection, disponible chez EnvieDeFraises.fr, qui contient « une série de 11 bracelets pour accompagner la femme enceinte tout au long de sa grossesse avec des messages ludiques, colorés, et délicieusement féminins. »

On trouve dans cette collection des bracelets maternité à 3.60 € comme « C’est pour bientôt » : Le bracelet « Boy or girl » (Garçon ou fille).

Amusant également le bracelet «I am NOT fat, I am pregnant» (Je ne suis PAS grosse, je suis enceinte).

Pour le jour J, il vous faudra aussi des habits appropriés à l’événement surtout que vous resterez généralement pour quelque temps en maternité, et ce pour vous aussi bien que pour le bébé attendu.

Vous aurez donc besoin :

  • Pour vous, de chemises de nuit, des culottes jetables, des soutiens gorges adaptés si vous souhaitez allaiter, une robe de chambres, des pantoufles, des serviettes de bain, et généralement vos produits de toilette. Pensez à avoir vos habits -et ceux du bébé- préférablement en coton, et une tenue de sortie de la maternité pour vous, qui soit adapté au climat de la période.
  • Pour le bébé : des brassières en coton et laine, pantalon ou salopette, un bonnet, des moufles, des chaussettes, une couverture, et bien évidemment des couches de taille nouveau né, des produits pour sa toilette, biberon (et accessoires) et lait en poudre si vous n’arrivez pas à allaiter le bébé.

Une fois votre bébé est là, votre premier souci sera de retrouver votre forme d’avant grossesse, et retourner à votre ancienne garde-robe. La grossesse est aussi une période de prise de poids remarquable, qui varie d’une femme à une autre. Une pourrait prendre 15 kg durant la grossesse, en perdre 10 durant la première semaine après son accouchement, et se battre pour se débarrasser des 5 kg qui lui restent; car figurez-vous que pour certaines femmes, perdre le poids pris durant la grosses n’est pas une mission facile. Mais une autre pourrait prendre 12 kg durant la grossesse, 9 seraient perdus durant la première semaine de maternité et les 3 autres la semaine d’après sans aucun effort. Gardez en tête que ces variations de prise et perte de poids diffèrent d’une femme à une autre selon plusieurs critères, allaitement inclus.

En tout cas, si vous suivez mes recommandations, vous aurez déjà vos robes cache-cœurs et autres habits que vous pourrez toujours continuer à porter, et qui vous iront encore à merveille durant la période de gymnastique des nouvelles mamans.

Bonne maternité !

 

PS : il s’agit d’un ancien billet que j’ai repris et légèrement réécris après avoir eu la chance de connaitre la maternité mais aussi les galères de la femme enceinte cherchant à s’habiller.
Julie, nouvelle maman