Le tatouage

Si aujourd’hui le tatouage est considéré comme un accessoire de mode, autrefois il montrait des signes d’appartenance à un groupement d’individus et exprimait des valeurs plus sérieuses. Revenons sur l’histoire du tatouage et ses principes.
J’hésite depuis longtemps entre deux motifs mais c’est aussi parce que le monde du tatouage était obscur pour moi. Avant de passer à l’acte j’ai souhaité me renseigner et j’ai fait quelques découvertes, que je partage aujourd’hui avec vous.

Les origines du tatouages

Commençons par un peu d’histoire. Le mot « tatouage » a été inventé en Océanie. Là bas le terme « tatau » signifie « dessin gravé dans la peau » a dérivé en « tatoo » en anglais puis « tatouage » en français.
A la base se faire tatouer était destiné aux membres d’une tribu ou d’un groupement pour se reconnaître entre eux.

Le principe du tatouage

Le tatouage est l’action d’injecter de l’encre dans la peau pour y créer un dessin indélébile. Plus précisément, la peau est composée de trois couches, l’encre est injectée au niveau du derme (juste sous l’épiderme en surface). En effet, si les pigments ne sont pas injectés en profondeur et restent au niveau de l’épiderme, le renouvellement cellulaire les élimineraient en une semaine !

Se faire tatouer, est-ce que ça fait mal ?

Tout dépend de la zone qui est tatouée. En effet, les endroits les plus sensibles à la petite aiguille sont ceux où la peau est la plus fine et où il y a moins de muscle. Par exemple dessus du pied est très douloureux.

Les risques sanitaires lors d’un tatouage

Cela est de plus en plus rare mais il existe des salon de tatoueur où la propreté n’est pas la priorité et de ce fait il est possible de contracter une infection lorsque l’on se fait tatouer. Cependant, les services d’hygiène procèdent à des contrôles drastiques des cabinets de tatouage afin de vérifier que les règles d’asepsie sont bien respectées.

Les choses à savoir avant de se faire tatouer

C’est une évidence mais il convient de le mentionner : un tatouage est définitif ! Enfin presque, pour le faire retirer il faut passer sous le faisceau du laser pour se faire faire un « détatouage« . Cela est douloureux et coûte très cher !

Et sur le plan clinique ?

Tout le monde a entendu parler du fait qu’une péridurale est infaisable sur une personne qui possède un tatouage en bas du dos. Aussi, si vous vous êtes faite tatouer dans votre jeunesse et que maintenant vous êtes enceinte eh bien vous allez souffrir à l’accouchement.
Bonne nouvelle : c’est une idée reçue ! En effet, il a été prouvé que non réaliser une piqûre à travers un tatouage ne transfère pas de pigment dans les enveloppes méningées.
Malheureusement et dans un souci de respect de la santé de la future maman, certains anesthésistes ne souhaitent tout de même pas prendre le risque et refusent catégoriquement la péridurale aux femmes enceintes tatouées en bas sur les reins.

Je ne suis toujours pas décidée mais au moins je suis rassurée sur certains point 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *