Beauté

L’épilation laser avant l’été

L’épilation laser, qui utilise la technologie laser pour aider les patientes et les patients à se débarrasser de manière définitive de leurs poils, est souvent considérée comme incompatible avec le soleil et le bronzage. Les beaux jours reviennent et il est peut-être temps d’envisager quelques séances d’épilation laser avant de vous exposer au soleil. 

Le principe de l’épilation laser

L’épilation laser est une technique visant à épiler définitivement certaines parties du corps grâce à la mélanine, contenue en grande quantité dans les poils. Lors de la séance, la peau absorbe le laser afin de lutter contre la pilosité existante. La peau du ou de la patiente est protégée au préalable grâce à un système de refroidissement. 

Comment se déroule une séance ? 

Avant de réellement commencer l’épilation en elle-même, un diagnostic est établi : couleur du poil, de la peau et éventuel bronzage sont étudiés. La puissance du laser est alors réglée en fonction des résultats. Plus le poil est large et foncé, moins le laser devra être puissant. Sans bronzage, la peau claire présente moins de risques de brûlure qu’une peau mate ou foncée comme l’explique les docteurs Baptista et Colson de la clinique Sainte Victoire dans le sud de France et spécialistes de l’épilation laser à Aix en Provence. Si le ou la patiente a la peau bronzée, alors la couche superficielle de sa peau risque de transformer la lumière du laser en chaleur, difficilement supportable et pouvant donc occasionner des brûlures, plus ou moins importantes. Si le bronzage date de moins de 3 mois, alors la peau sera plus réactive. 

S’il y a un bronzage léger ou trop récent, il est possible d’effectuer des tests pour déterminer quelle dose de laser sera supportée par la peau. 

Epilation laser et soleil 

Puisque le protocole de traitement s’étale sur plusieurs semaines et plusieurs séances pour escompter un résultat définitif, comptez environ 6 à 8 séances pour les peaux claires. Retenez que les premières séances doivent être espacées de 5 semaines environ. Cela concerne les 3 premières séances. Il convient ensuite d’espacer plus largement vos séances. Il est alors possible de planifier vos 3 premières séances avant l’été et les vacances et de considérablement diminuer les poils sur les zones concernées. Cela permet de passer un été entier sans avoir à se soucier de sa pilosité ou de s’épiler, peu importe la technique choisie (cire, rasoir, épilateur). 

Il est fortement recommandé, en revanche, de protéger sa peau du soleil avant de partir en vacances ou de s’exposer longuement au soleil. La lumière du laser ciblant en particulier la mélanine du poil, si la peau est trop bronzée, cela peut avoir des conséquences sur le traitement, voire rendre impossible toute épilation au laser. Si le traitement débute au mois de mai ou au printemps et que le ou la patiente s’expose au soleil dans cet intervalle de temps, alors il lui faudra penser à protéger sa peau en choisissant un écran total indice 50+. 

En somme, débuter un protocole d’épilation définitive au laser avant l’été est possible tant que la peau ne bronze pas et que le ou la patiente prend des précautions particulières pour ne pas bronzer. Entre les séances, il est absolument essentiel de protéger sa peau. Si l’été arrive et que le traitement n’est pas terminé ou si toutes les séances n’ont pas été effectuées, il est possible de poursuivre le traitement une fois que la peau n’est plus bronzée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *