Médecine esthétique : comment repulper et lisser la peau

La médecine esthétique a pour finalité d’aboutir aux mêmes résultats que la chirurgie esthétique. Elle permet de repulper la peau, mais aussi de lisser la peau. De ce fait, elle constitue donc une meilleure alternative. Mais comment s’y prend-elle ? Zoom sur ces procédés et pratiques dans cet article.

La médecine esthétique

C’est une spécialité regroupant l’ensemble des actes médicaux ayant pour objectif l’amélioration de l’apparence physique d’une personne. Pratiquée dans des centres comme celui à voir ici, elle agit soit de façon préventive ou en complément d’une chirurgie.

Elle s’adresse le plus souvent à des patients en âge adulte souhaitant lutter contre l’effet du vieillissement précoce ou désirant rester jeune.

On peut avoir recours à la médecine esthétique à la suite d’un traitement chirurgical mutilant ou encore d’un accident. Elle peut vous être aussi utile, lorsque vous êtes gêné par un aspect disgracieux de votre physique.

Les pratiques pour repulper une zone de la peau

La solution pour combler les rides qui envahissent une peau, c’est de repulper son grain de peau. Pour y arriver aujourd’hui, les praticiens font de plus en plus usage des injections d’acide hyaluronique. Contrairement à ce qui se faisait par le passé, cette technique a la particularité d’offrir aux patients des résultats naturels.

Toute une variété de produits et de gestes bien ciblés par la médecine esthétique permettent de repulper la peau et de lisser la peau tout en garantissant un résultat sur-mesure pour tout âge.

D’autre part, certaines zones nécessitent l’injection des produits plus fluides. De même, compte tenu des besoins de la peau, une injection de skinbooster ou de mésolift sera nécessaire pour l’hydrater en profondeur et la repulper.

Rendre une peau lisse

Pour aboutir à de bons résultats, des machines et d’autres équipements sophistiqués sont conçus chaque jour. Malheureusement, les résultats ne sont toujours pas à la hauteur des espérances.

Étant donné que tous les patients n’ont pas la même anatomie, la médecine esthétique ne peut faire usage d’une seule technique pour résoudre tous les problèmes. En effet, la peau est constituée de plusieurs couches :

  • L’épiderme
  • Le derme et
  • L’hypoderme.

Pour aboutir à de bons résultats, il convient donc de prendre en compte chacun de ces strates avec des soins adaptés à chaque niveau cutané.

On pourra ainsi faire usage de peelings pour faire peau neuve et de la radiofréquence pour restructurer le derme.

Vous souhaitez connaître des astuces pour prendre au quotidien de votre peau ? Découvrez les Histoires de Léa.

Les avantages liés à cette pratique

Contrairement à la chirurgie, la médecine esthétique vous épargne de l’anesthésie générale ainsi que des cicatrices.

La médecine esthétique a recours à des gestes médicaux privilégiés, puisqu’ils sont considérés comme non invasifs. Le plus, c’est que les résultats sont quasiment identiques : repulper la peau et lisser la peau.

Elle est moins lourde que la chirurgie esthétique et implique beaucoup moins de risques. Vous pourriez ainsi reprendre vos activités dans la même journée. Aussi, quelles que soient les techniques utilisées, les résultats obtenus sont réversibles.

Ici, l’intervention se résume en des gestes simples tels que les injections, l’usage du laser, des peelings ou encore de l’épilation.

Le prix

En France, les tarifs de la chirurgie esthétique varient entre 1500 et 10 000 euros. Tout dépendra du type de traitement, de la qualité des services et du praticien choisi.

La médecine esthétique, quant à elle, propose des tarifs nettement plus bas. Ils varient en fonction du type de soins et des injections requis. Compte tenu de vos besoins, certaines séances coûtent entre 50 et 80 € tandis que le coût des injections est à partir 200 euros.

Notez que c’est une meilleure alternative, permettant aux patients d’avoir des résultats immédiats. Il faudra juste établir un programme de traitement avec son médecin tout en prenant en compte : ses besoins, ses disponibilités, ses priorités et son budget.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *