Le zéro déchet au quotidien

zéro déchet

Puisque nous en sommes à la période des bonnes résolutions, voici un sujet que j’avais envie d’aborder ici. Le cas « zéro déchet ». Comme beaucoup j’ai pris conscience petit à petit que nos modes de consommation avaient un impact sur l’environnement.
Et il se trouve que l’on peut agir en diminuant nos déchets mais la société ne nous aide pas trop… Je m’explique dans cet article.

Le zéro déchet compliqué par la société

Réduire ses déchets, dans l’absolu, ça n’a rien de compliqué. Il suffit de privilégier l’utilisation de contenant réutilisables ou du moins recyclables. Faire ses courses en magasin « vrac » et globalement être un peu dégourdi et malin.
J’avais déjà raconté comment je recyclais mes sachets de thé ! (depuis je n’utilise plus que du thé en vrac, encore plus économe et écolo).
Sauf qu’en me penchant sur la question, j’ai fait un constat.
Celui que la société dans laquelle nous évoluons n’aide pas forcément à la tâche. Alors j’ai décidé de faire une liste non exhaustive des absurdités de la vie de tous les jours en matière d’écologie.
Dans une logique constructive, et quand cela est possible, j’essaierai de proposer des alternatives.

Les couverts en plastique

La vaisselle en plastique est très utile pour une utilisation temporaire comme un pique nique à la plage. Elle dépanne, sauf qu’elle n’est pas utilisée que de façon épisodique.
Cela se voit surtout dans le milieu de l’entreprise où les touillettes et gobelets jetables sont omniprésents.
En effet, pour le café du matin pour se motiver, à la pause puis après déjeuner et encore dans l’après midi cela fait 4 gobelets et 4 touillettes par personne et par jour en moyenne.
Il en va de même pour les couteaux et fourchettes des collaborateurs déjeunant sur place.
Pour limiter leur utilisation, il serait intelligent de proposer de la vaisselle lavable (verre, céramique, métal) aux employés et de ne garder le plastique que pour les visiteurs.
Les employeurs y seraient gagnant financièrement mais aussi en terme de place. Les poubelles aux pieds des fontaine à eaux et machines à café débordent littéralement tous les jours !
Pour faire bouger les choses il faudrait penser à une loi comme celle en vigueur depuis juillet 2016 sur l’interdiction des sacs en plastique.

Les écrans et lumières qui restent allumés

Encore dans le milieu de l’entreprise mais aussi chez les particuliers. Je ne comprends pas que l’on laisse les écrans d’ordinateurs allumés quand personne ne s’en sert. La nuit et le jour, les bureaux et les vitrines sont éclairés pour rien. Cela engendre une dépense énergétique incroyable, des ressources électriques gâchées.

Les packagings de produits bio

Si c’est pas un comble ça ! Les produits bio sont régulièrement emballés dans du plastique ou dans des emballages non recyclables. De bons produits issus de la culture raisonnable et sans pesticide… dans un paquet résolument pas écologique.

zéro déchet
Zéro déchet – les bocaux en verre réutilisables

Je pourrai continuer en évoquant tant d’autres paradoxes comme les emballages individuels pour les yaourts ou les biscuits. Ah et aussi les prospectus dans la boîte aux lettre qui atterrissent directement à la poubelle !

 

Bref, tout ça pour dire que même avec beaucoup de bonne volonté, consommer responsable s’articule autour d’une rééducation totale de nos apprentissages initiaux.
Maintenant que j’ai un petit jardin, je vais investir dans un composteur pour les déchets organiques. Je viendrai vous en reparler !

1 pensée sur “Le zéro déchet au quotidien”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *