Beauté, Santé

Le soleil : ami/ennemi de notre peau

Bonjour à tous, je suis Corinne, une amie d’enfance de Julie ! Pour mon premier article sur ce blog, j’ai envie d’aborder un sujet “brûlant” et d’actualité : les protections solaires.

Nous sommes à la moitié de l’été, vous n’avez donc aucune excuse si vous vous exposez aux rayons du soleil sans crèmes ou autres produits solaires !
Ils sont partout, des rayons des pharmacies aux  têtes de gondoles des supermarchés. Ces petits produits peuvent vous sauver de nombreux problèmes de peaux irréversibles, ne faites pas l’impasse !

Vacances sous le soleil

Comment bronzer sans brûler ?

Si on part en vacances au soleil c’est pour en ramener un petit souvenir qui rendra les collègues jaloux à savoir : un joli hâle doré qui donne bonne mine et évite le maquillage pour quelque temps !
Oui mais comment savoir où est la limite entre bronzer et rôtir sous les rayons ? Voici quelques astuces pour obtenir et conserver un bronzage de rêve sans danger.

Adieu les coups de soleil !

Synthétiser de la vitamine D est très bon pour notre moral, mais on ne veut pas voir apparaître des tâches de vieillesse précoces ou des cancers cutanés dûs à des expositions trop prolongées au soleil. Les crèmes solaires n’empêchent en aucun cas de laisser passer les bons UV ni les vitamines D si chers à notre bonne humeur. Les scientifiques ont bien compris qu’en vacances, nous ne voulons pas utiliser un produit qui laisse un fini gras sur la peau ou des traces blanches comme si on était au ski ou encore devoir le réappliquer après chaque baignade. C’est pourquoi, les produits sont désormais légers et facile à appliquer, de plus ils sont waterproof ! Très pratiques, ils ont un doux parfum qui donne envie d’en appliquer régulièrement. Il existe diverses tailles de packaging, pour le grand cabas de plage ou pour le petit panier fashion à pompons.

Mon coup de cœur : les brumes !

Nous parlions de textures légères, les brumes sont une innovations révolutionnaires pour les adeptes du combo bronzage-baignade-farniente. Les brumes solaires ont un SPF (indice de protection solaire) de 30 à 50+. Elles conviennent donc parfaitement aux peaux sensibles qui ne verront plus l’apparition de plaques rouges disgracieuses et les démangeaisons. Pour le visage, le format spray est idéal (en SPF 50 toujours) et très facile d’utilisation, à renouveler régulièrement pour une meilleure efficacité.

Bref, le soleil oui mais à petite dose

Choisissez bien votre créneau d’exposition. Évitez à tout prix de prendre un bain de soleil entre midi et 14h, lorsque le soleil est à son zenith, c’est là qu’il est le plus ravageur.
Si vous voulez à tout prix aller à la plage (ou à la rivière) à cette heure là, préférez une plage bordée d’une pinède, idéal pour faire un pique-nique ! Un petit courant d’air si rare en cette saison sera d’autant plus appréciable au moment de la sieste.
Sinon, vers 18h30, les plages se vident et sont plus tranquilles et calmes. Parfait pour se détendre juste après le travail si vous n’avez pas la chance d’être en vacances mais que vous vivez en bord de mer (comme moi !).

Dernière astuce : en fin de journée, après une bonne douche pour se désaler, n’oubliez pas de bien hydrater votre peau et vos cheveux qui se dessèche forcément au soleil. Des laboratoires proposent des gammes complètes de soins protecteurs et réparateurs, pour prévenir les rides et les zones de sécheresse. L’application de ces laits ou crèmes aura un effet repulpant et réconfortera votre peau après l’exposition et prolongera encore plus votre bronzage.

1 thought on “Le soleil : ami/ennemi de notre peau

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *