Beauté, Santé, Savoir

La cryolipolyse pour vaincre la cellulite grâce au froid

Bonjour, aujourd’hui je vous propose le témoignage de mon amie Marine au sujet de la médecine esthétique et plus particulièrement de son expérience de la cryolipolyse.
Une fois n’est pas coutume, vous aviez apprécié le témoignage de mon amie Claire sur les séjours sportifs en famille, je vous laisse avec le récit de Marine qui nous raconte son combat contre la cellulite grâce au froid !

Présentation de Marine

Bonjour à tous, je m’appelle marine et je suis une amie de Julie. Elle m’a proposé de raconter mon histoire avec la cryolipolyse sur son blog car c’est une méthode contre la cellulite encore assez peu connue.
J’ai une expérience de deux séances de cryolipolyse il y a 6 et 8 mois pour mon ventre.

Pourquoi j’ai essayé la cryolipolyse ?

En fait, j’ai le syndrome des ovaires polykystiques depuis mon adolescence, ce qui m’a donné un ventre en forme de poire (gonflé, gras). De plus, quand j’étais petite, j’étais maigre et à l’adolescence, sous l’action des hormones et de la pilule, j’ai beaucoup grossi en quelques mois à peine.
Résultat : des vergetures très importantes au départ, qui sont devenues invisibles avec le temps, mais qui ont engendré un relâchement de ma peau. Donc, j’avais comme un tablier de peau rempli de graisse. Très laid. Et impossible de me présenter comme cela sur la plage, j’avais trop honte. Le sport et les régimes ne m’ont pas aidée du tout. En réalité, c’est seulement cette année que je vais pouvoir oser remettre un maillot de bain !

J’ai essayé beaucoup d’autres techniques avant : lipotomie, infrarouges, électrolipolyse, Cellu M6, et j’en passe. Tout a fonctionné sur le moment (partiellement, mon ventre était mieux mais toujours bien présent), puis après, reprise dans les mois qui suivaient de ma graisse abdominale. Il fallait entretenir les résultats avec ces techniques au moins une à deux fois par mois et en termes de budget, c’était trop onéreux.

Découverte de la cryolipolyse par hasard

Puis, je découvre la cryolipolyse sur un magazine féminin. Je cherche un médecin esthétique qui pratique cette méthode, je le trouve et je me lance.
Je ne regrette rien : j’ai maintenant un ventre un peu rond, mais à peine (très sensuel) et ma peau est raffermie !

Déroulement d’une séance de cryolipolyse

Je peux vous expliquer comment ça s’est déroulé au niveau des séances. Lors de la consultation, le médecin me pose des questions, évalue la qualité de ma peau, prend des mesures, me pèse et me dit que je suis une « bonne candidate » pour la cryolipolyse.

On prend rendez-vous et le jour J, il m’installe confortablement (je suis allongée), délimite les zones à traiter (l’estomac et la zone en-dessous du nombril, ce qui fait deux zones), met du gel ainsi que des tampons recouverts de gel (pour protéger ma peau de la brûlure du froid), puis pose une espèce de grosse ventouse sur chaque zone. Il met en marche l’appareil qui aspire d’un coup mon ventre. C’est désagréable pendant une à deux minutes, puis le froid (-8° pour moi) anesthésie les zones. Donc, je ne sens plus rien pendant les 60 minutes restantes. A la fin de la séance, il me retire tout, puis me masse le ventre devenu rouge, et bien sur glacé, avec une crème. Trois jours après, les rougeurs sont parties. J’ai bu beaucoup pendant les 2 mois qui ont suivi pour éliminer la graisse détruite et qui a été éliminée par les voies naturelles.

Déjà, au bout d’un mois, j’ai commencé à voir les résultats. Au bout de 2 mois, j’ai fait une seconde séance pour amplifier les résultats déjà appréciables (3 cm de perdus). Maintenant, c’est 5 cm de perdus que je n’ai pas repris du tout étant donné que je fais très attention à ne pas regrossir. Le résultat est définitif en faisant attention.

Combien coûte une séance de cryolipolyse ?

Le tout m’a coûté 1 200 euros (mais ça peut varier d’un médecin à l’autre) et j’envisage maintenant de traiter mes hanches et mes cuisses pour parfaire ma silhouette. Voilà, j’espère que ça vous aura aidé à y voir plus clair sur la cryolipolyse.

Bonne journée !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *